Kite Tips

Cette rubrique, élaborée avec l’équipe KiteHook, regroupe un peu plus de 80 conseils de sécurité et astuces pratiques. Elle est constituée d’articles élaborés à partir d’échanges d’expériences. Pas de longs discours, pas de théorie, que du vécu. Ces articles ont pour but d’offrir aux riders plus de sécurité, plus d’autonomie et donc plus de liberté sur la base de développements simples et fiables. 

Extraits

Veste et blouson néoprène ou coupe-vent

Mettre une 2ème couche par-dessus sa combinaison pour se protéger du froid est très efficace. La surcouche diminue très sensiblement l’effet freezing que les pratiquants de sports extérieurs connaissent bien. Ce phénomène fait que la rapidité du refroidissement d’un corps est proportionnelle au mouvement d’air auquel il est soumis. Et en kitesurf, nous aimons les mouvements d’air…
Le choix entre coupe-vent et veste néoprène se fera selon des critères de confort, de coût et de protection thermique. La veste néoprène est plus chère et plus chaude et inversement. En termes de confort, difficile de trouver une différence notable. Cela dépend sans doute de chacun et de la coupe du vêtement.
Comme tous les accessoires supplémentaires, les coupe-vents et vestes néoprène apportent leurs lots de questions existentielles :

  • Avec ou sans capuche ? Les vestes néoprène sont souvent dotées d’une capuche. Moins efficace qu’une cagoule, elle reste toutefois précieuse pour se protéger la tête du froid. Personnellement, je n’apprécie pas l’effet « doseur Ricard » des capuches : vous tombez, la cagoule se remplit d’eau, vous vous relevez, l’eau accumulée redescend et s’infiltre au niveau du cou. Je préfère garder mon casque…
  • Dessus ou dessous le harnais ? Si elle n’est pas parfaitement ajustée, enfiler sa veste sous le harnais a un gros inconvénient. Lors d’une chute ou d’une nage tractée, l’eau rentrant au niveau des manches et du cou sera piégée par la harnais qui agit comme une ceinture et vous pèserez selon l’amplitude de la veste 30, 50 ou 80 kilos de plus. La sensation est désagréable et le surpoids peut vous gêner pour sortir de l’eau. Le seul intérêt est en fait de faire rire les copains avec votre look de bibendum qui fuit par toutes les ouvertures. Ce problème est facilement résolu en mettant cette fois la veste sur le harnais, mais l’option en génère un autre : l’emplacement de la fixation du leash de sécurité. 

Les vestes néoprène et coupe-vents spécialement conçus pour le kite disposent d’origine d’une ouverture au niveau du crochet du harnais. Le leash d’aile est alors fixé sur ce crochet, mais avec certains type de largueur, cet emplacement gêne le largage. Cette configuration est donc potentiellement dangereuse (voir : Leash de sécurité – Leash d’aile. Article à venir). En aucun cas, il est n’est évidemment envisageable de laisser le largueur du leash sous la veste, cela rendrait quasiment impossible la possibilité de l’actionner. La solution est ici de créer vous-même la fente qui vous permettra de passer le leash d’aile à l’emplacement qui vous convient et en ayant le largueur à l’extérieur.

Connexions lignes/têtes d’alouette

Connecter l’extrémité de chacune des lignes aux brides de son aile devient vite une routine à laquelle nombre d’entre nous ne font plus attention. C’est pourtant une étape cruciale de la préparation de son matériel. Elle doit être réalisée et vérifiée avec soin pour éviter tout problème de fiabilité. Si l’une des connexions lâche en mode free ride, la punition sera « seulement » de revenir au bord en self-rescue. Par contre, si cela arrive (comme le plus souvent) lors d’un saut, même de quelques mètres, l’amerrissage peut être sévère. Les conseils pour éviter tout problème : 

  • Enlever le sable qui pourrait être sur le nœud ou la boucle en soufflant dessus ou en frappant l’extrémité de la bride / ligne sur votre cuisse. Cela évitera, de plus, une usure prématurée de la boucle et du nœud. 
  • Assurez-vous que la boucle se ferme bien à la base du nœud et non sur le nœud. Sur certaines lignes, le nœud peut être légèrement en biseau.
  • Vérifier la connexion en tirant fortement dessus. Tirer aussi fort que vous avez envie de monter haut…

NB : Selon les marques, les nœuds en bout de brides / lignes sont plus ou moins gros. Plus le nœud est petit et plus l’attention lors de la connexion doit être grande… 😉

Retrouvez l’intégralité des Kite Tips ici.